Geco - Association Paris 1

Et si l’on remplaçait nos étoiles dans les yeux par des pépites ?

« Il n’y a pas d’enthousiasme sans sagesse, ni de sagesse sans générosité » a écrit Paul Eluard dans son recueil Les sentiers et les routes de la Poésie. A travers les sentiers et les routes de Phnom-Penh au Cambodge, Les Pépites dépeint la vie de Christian et Marie-France. Une vie pleine de sagesse, d’enthousiasme et de générosité. Une vie débordante d’humanité. Le documentaire nous semble presque fictif, irréel, et pourtant... Face à des visages plein de vie mais à l’enfance désabusée, l’émotion nous submerge. Les images d’archives de la décharge de Phnom-Penh montrent une vérité poignante. Ces images accompagnées de nombreux témoignages permettent de comprendre la rencontre de Christian et Marie-France avec ce qui donnera un sens à leur existence. Les enfants nous racontent la misère dans laquelle ils ont vécu dès leur plus jeune âge. La violence physique, l’abandon et le viol sont les mots qui reviennent bien trop souvent dans leur bouche. L’association Pour Un Sourire d’Enfant, lancée par Christian et Marie-France, a pour simple objectif de leur faire vivre une enfance d’enfant. Au début, ils ne réclament rien de plus qu’un repas par jour. Puis ce couple a voulu donner à chaque enfant les droits qu’ils méritent, en commençant par la scolarisation. Depuis, l’association s’est agrandie et les projets se sont diversifiés. Les locaux accueillent aujourd’hui plus de 10 000 enfants. Sans jamais renoncer Christian et Marie-France ont réussi à changer l’avenir de ces enfants et de leurs petits-enfants. Aujourd’hui, ils laissent aux enfants de Phnom-Penh un futur loin des ordures de la décharge. Entre sourire et émotion, le documentaire conduit le spectateur à se questionner naturellement sur l’utilité de son existence. Pourquoi sommes-nous nés ? Que puis-je faire pour l’autre ? Quels sont mes rêves ? Les rêves. Le film ne cesse de nous crier : « Vis tes rêves sans attendre ». C’est peut-être là le message principal : nos rêves nous rendent vivant. Nous ne pouvons pas terminer sans le jurer cette fois-ci : ce film est une vraie leçon de vie !

Octobre 2016.
Héloise et Léa.